Les vitraux de l'église
 

Les vitraux sont au nombre de 10 et mesurent 2.90m de hauteur pour 1.40m de largeur. Le plus intéressant se situe logiquement dans le choeur.
En général, lorsqu'un vitrail présente plusieurs scènes (de la vie d'un Saint notamment), on le lit de gauche à droite et de bas en haut. Ce n'est pas le cas ici, car tous les vitraux figurent des personnages en pied (en position debout) sur toute leur hauteur.
Ils sont en verre renforcé de 2.5mm d'épaisseur pour un coût de 116.50 fr l'unité en 1885.

Le vitrail situé dans le choeur représente les Saints Patrons de l'église :

- St Pierre à gauche, à qui, selon Matthieu XVI 18-19, Dieu aurait dit : « Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise. Je te donnerai les clefs du royaume des cieux »; clefs qu'il tient dans ses mains.

- St Paul à droite, que l'on reconnaît car il est toujours représenté petit, chétif, chauve, le front bombé et avec une longue barbe. Il est souvent décrit comme un évangéliste écrivant ses épîtres (aux Corinthiens sur le codex qu'il tient à la main). Son attribut le plus constant est l'épée qu'il tient pointe en terre.

Deux autres vitraux attirent l'attention : un vitrail à Marie, écrasant un serpent (symbole du mal), don en 1885 de Marie Agnès Mollot et de Marie Delphine Mollot, toutes deux filles de Joseph Mollot et membre de la congrégation de la Sainte Vierge. Enfin, le vitrail à Joseph (le charpentier représenté avec une hache et des copeaux de bois) est un don de Joseph Mollot en 1885.

Les autres vitraux ont été réalisés par une entreprise de Le Mans en 1896.

Nicolas G.