Un peu de verdure La forêt de Blevaincourt est une des plus grandes richesses de notre village.
La pêche et la chasse restent des activités importantes dans le canton.
Les balades en VTT sont des moyens agréables de profiter de notre belle campagne.
En route!!
La forêt de Blevaincourt
  La forêt de notre village a une surface de 229,46 ha (divisée en 25 parcelles). Elle se trouve à une altitude moyenne de 375 m.
Elle est composée d'essences diverses : chênes, hêtres, merisiers, frênes, alisiers, charmes, aulnes, trembles, bouleaux, résineux. La proportion de chênes est relativement importante. Les multiples fruitiers sont une richesse de notre forêt.

Depuis 1967, les aménagements (document qui prévoit la bonne gestion de la forêt pour une période de 15 ans, on y trouve une description précise de la forêt et des règles de culture) tentent d'établir la conversion en futaie régulière. Ainsi, dans les coupes jugées les plus vieilles où les arbres s'abîment plus qu'ils ne profitent, on procède à la régénaration naturelle : après extraction du taillis, on enlève les gros arbres petit à petit en fonction de la poussée de semis : ce sont les coupes secondaires de régénération.
Dans les autres parcelles, on enlève les arbres abîmés, ceux qui gênent la naissance des autres en fonction des objectifs : ce sont les coupes d'amélioration.



 

Les bois de Blevaincourt

- Le bois de Blevaincourt dit le Cendreux (en bas des "pérrières)
- Le Creuchot se trouvant au bout du bois de Blevaincourt
- Le Pêvo

Plusieurs activités se pratiquaient dans le bois, comme :

L'affouage : droit de prendre du bois de chauffage.
Le marronnage : droit de faire délivrer dans la forêt des arbres destinés à la construction ou à la réparation d'un batîment.
La glandée : droit de conduire ses cochons dans la forêt pour y manger les glands.